lundi 29 octobre 2018

La ballade de Jean-Luc

Aujourd'hui c'est lundi
Pour Jean-Luc c'est jour de sortie 
Corazon et moi on l'emmène en ballade à Vannes
Comme toutes les 8 semaines
Au CHU
Jean-Luc il kiffe le CHU
Clairement
Déjà y a la salle d'attente avec des bombasses en Mephisto
Corazon et moi on s'est juré de commander celles à 3 bandes
Dans 40 ans elles existeront c'est sûr
Y a aussi moyen de mater les téléfilms Romance sur M6
Pendant que le médoc fait effet avant l'injection
Ensuite on se fait un petit dej' gastro sur le pouce à la cafète
Corazon Jean-Luc et moi
Le pain pas frais met les mâchoires à l'épreuve
Et le faux fromage avec la fausse confiture de fraises
On adore
Après c'est la bonne petite sieste digestive
Surtout Corazon 
Elle est trop belle quand elle dort faut dire
[elle va me tuer]
Puis l'injection
Jean-Luc est fan de la créativité des infirmières
Faut dire qu'en Art-Piquouse elles défoncent
Au sens propre
[ça se voit pas de suite mais c'est un dauphin tribal]
Puis un café à la machine
Avec un goût à s'enterrer illico dans la poubelle à gobelets
Puis décollage avec Maluma à fond dans la voiture
La base
On est tellement ambiancées qu'on passe chez Lidl pour l'after
Ça tombe bien c'est bientôt la foire à la viande
[elle va me tuer bis]
Corazon c'est une muse
Clairement
Une muse démente
Et Jean-Luc il se rend pas compte dans qui il habite
Clairement
Ensuite on passe chez Kiabi
Histoire d'être à jour sur les tendances hypes de l'hiver
La tournée des grands ducs quoi
On est comme ça
On baisse pas le niveau
Et pour le bouquet final
On va se terminer dans le coucher de soleil du Men Du
Avant de braiser quelques endives en consultant l'oracle du génie
Le lundi pour Jean-Luc c'est grand luxe
Ça envoie du rêve
Tous les lymphomes peuvent pas en dire autant
Clairement
Non mais clairement

dimanche 28 octobre 2018

Le café c'est la vie


Ça
C'est ce qui peut faire exploser mon cœur
Ça
C'est ce que fait un père [pas le mien]
Ça
C'est la preuve que quelqu'un a pensé à moi
Ça
C'est bien plus que du café soluble
Ça
C'est de l'amour [in]soluble
Ça
C'est la vie
Et la vie
Avec un peau d'eau chaude
C'est bon
Ça

💘

samedi 27 octobre 2018

LE SENS DU VENT

Un we à la mer
Une soirée dans un bar portuaire
Des gens dedans
Du vent dehors
Des bonnes vibes partout
Quelques Ti-Punchs
Beaucoup d'échanges
Une rencontre
Jusque là tout est simple
Tout est normal
Tout est en ordre
Comme peut l'être un samedi soir
Dans un vent d'évasion
Intime et collective

Pourtant
L'ordre établi s'est désordonné
En un coup de vent
Et son baiser
Plaqué
Inenvisageable de refuser
Sans même avoir été envisagé
Un baiser porté par le vent
Et c'est le désordre
Dehors dedans partout
Le désordre
Qui déracine
Et propulse au large de soi-même
Sans aucun moyen de revenir
Indemne
C'est un problème

Un baiser quand il y a du vent
C'est toujours un problème
Parce qu'il a un goût de tempête
Et que lutter ne sert à rien
On le sait bien

La tempête s'appelle Butch
Imprévisible
Puissante
Déterminée
Déterminante
Butch s'est abattue sur mes lèvres
3 heures plus tôt Butch était au large
Stable
Inoffensive
C'était plus pratique
C'était plus dans l'ordre
Là c'est le désordre
Avec son goût définitif
Sur la langue
Et dont aucun Ti-Punch ne vient à bout

On fait comment maintenant
Pour tout ranger
Dans le vent du nord qui souffle
Et plante des étoiles sur les lèvres
On fait comment
C'est un problème le vent
C'est évident
Ça fout le bordel et ça range rien
Ça désoriente
Le vent
Bien-sûr ça gonfle un peu les voiles
Et le reste
Et après
Et après rien
On est dérangé
Les cheveux en vrac
Le cœur à droite
Et les étoiles qui fondent sur la langue

Le sens du vent c'est de la connerie
Le vent n'a aucun sens
Sauf celui de l'interdit

🚩🌀★🚫

jeudi 25 octobre 2018

[MON] Fan


Pour ma soirée N°5
De sortie du Cafard N°11
On était à peu près pile 10

Certains ont lu des textes, 2 ou 3
D'autres ont bu des coups, 3 ou 4
Tout le monde était taquet, plutôt 2 fois qu'une
Personne n'a compté son enthousiasme, ni une ni 2.

Enfin si moi j'ai compté
Pour quelqu'un à c'qui parait
Un Jean-Christophe
Un libraire d'Orléans
Parfaitement
Un Fan
MON Fan
Parfaitement
Même que
"J.C s'est mis à vendre la revue depuis que Sandra Bechtel y est"
Dixit MON Éditrice

De cette soirée N°5
De sortie de Cafard N°11
Où nous sommes 10
Je repars avec 1 fan
MON fan
1 tien vaut mieux que 2 tu l'auras
Et bam
J'ai UN fan

💣🙏

[PS de rectif: au 15 novembre, MON éditrice m'informe que j'ai en fait un deuxième fan, Réginald, figure emblématique de Vitré. C'est donc officiel, j'ai DEUX fans]

mardi 23 octobre 2018

BISTERBUS [en TOUT]


TOUT est comme ça avec Bisterbus
Ça part dans tous les sens
A tout moment
Pour tout et n'importe quoi
Parce que tout est possible
Tout et son contraire
Pour rien du tout
Et tout à coup
C'est tout bon entre nous
Pas besoin de se dire tout

Pour tout vous dire
On se fout de tout
Du tout au tout
C'est pas tout de le dire
C'est juste un tout
Que j'aime plus que tout
Tout à fait nous
Une bonne fois pour tout
Un point c'est [pas] tout

💗👭💜



vendredi 19 octobre 2018

Conférence # 30 MOYENS DE RATER DIGNEMENT SA VIE D'ARTISTE


"30 Moyens de Gagner Sa Vie Avec Sa Musique"
Conférence du jour
Animée par Olivier D. et Wally B. 
Président & Vice-P. de l'Union Nationale des Auteurs et Compositeurs
Artistes accomplis pour qui j'ai respect et affection


"30 Moyens de Rater Dignement Sa Vie Avec Sa Création"
Conférence du jour
Animée par Sandra B.
Secrétaire Générale de l'Union Nationale des Auteurs et Compositeurs
Artiste acharnée pour qui j'ai empathie et empathie

  1. Soigner sa garde robe: la misère est moins pénible [à voir] en Chanel. [www.degriffstock.com]
  2. Dormir utile: c'est à dire peu, ou pas. Permet de gagner du temps tout en en perdant la notion. Remarquable en cas d'insomnie chronique. 
  3. Manger malin: accepter les invitations pros autour d'une plancha [pour cause de dispo exceptionnelle], et refuser les participatives [pour cause de travail, déplacement ou décès familial, au choix].
  4. Multiplier les manucures: des mains propres [au sens propre] inspireront toujours confiance. [5€ chez Nail Club, XIème]
  5. Apprivoiser les réseaux sociaux: le tout est de saisir [uniquement] les rares instants de gloire, sans trop s'étendre sur le contexte. Effet de succès permanent garanti lorsqu'ils sont en enfilade. Quelques idées: derrière un micro [celui de l'AG de l'immeuble fera l'affaire], derrière un Mojito [à la remise de prix de son pote], derrière des lunettes de soleil [sur son balcon], derrière TOUT ce qui a l'air flex. On reste créatif.
  6. Monter des projets: tout ce qui ressemble de près ou de loin à un projet suscite l'extase. Même pourri. Même gratuit. Même voué à l'échec. Et puis ça occupe, pratique pour dégainer un agenda dans le coup.
  7. Se révolter contre le racket des grandes enseignes: permet de s'assurer le minimum vital dans une cleptomanie engagée voire louable.
  8. Revendiquer le principe d'hyperactivité: permet de faire une impasse militante sur le budget vacances en toute crédibilité.
  9. Travailler son humour: une vibration de funky-loser est divertissante et très appréciée dans un environnement de winners.
  10. Se reproduire: un foyer dans le besoin attendrit d'avantage qu'un égocentrique au RSA. Peut même susciter une forme d'admiration sociale [à défaut d'artistique] sur le long terme.
  11. Porter du make up waterproof: la tendance est aux licornes, pas aux pandas.
  12. Se réconcilier avec l'huile de palme: et maintenir que tout ce qui n'en contient pas est clairement has-been. Et se suicider uniquement au Nutella. So hype.
  13. Planifier ses dépressions: les périodes de vacances scolaires sont idéales pour sombrer en toute discrétion. Mention spéciale pour juillet-août, rapport au bronzage de rentrée.
  14. Rire pour rien: parce que pleurer pour tout donne mauvaise mine. Et rend suspect. Et coûte une blinde en facio-entretien.
  15. Passer du temps sur des divans: et ne jamais oublier que payer pour y voir plus clair paye mieux que ne pas être payé pour être vu plus flou. C'est clair non?
  16. Se brosser les dents 6 fois par jour: une intelligente anticipation du cauchemar parodontique qui guette les artistes ratés [en plus d'être vieux].
  17. Se droguer: les bons produits aux bonnes doses assurent un maintien impeccable. Quelques suggestions: Lysanxia [en traitement de fond sur ordonnance], Rhum blanc Tradition Antilles [en traitement d'appoint chez Lidl], cocaïne [en traitement de luxe aux soirées branchées], tabac [ à rouler en traitement low cost].
  18. S'entourer de gens beaux et successful: on le sera aussi, par déduction associative de l'évidence sans conteste. #qui se ressemble s'assemble
  19. Sélectionner ses programmes culturels: un bon Mimi Mathy remet les pendules à l'heure, sur les anges et tout le bordel. Ça donne des ailes, c'est scientifiquement prouvé.
  20. Ne jamais terminer [officiellement] une série: QUI termine les séries? Les chômeurs, les vieux, les sexos-inactifs ET les losers. [les ados aussi c'est vrai, sachant qu'ils peuvent à tout moment basculer de catégorie, et bim]
  21. Posséder une carte de visite: un moyen radical de redirection diplomatique en cas d'échange inconfortable sur son [in]actualité. "Ouais j'ai un blog ouais, tu regarderas tranquillou chez toi hein ;-) On se boit une coupette plutôt que de faire causette?"
  22. Entretenir le mystère: TOUJOURS. Parce que le mystère crée TOUJOURS le désir. Les humains adorent fantasmer: la condition d'artiste sera TOUJOURS mieux dans leur imaginaire performant que dans sa médiocre réalité.
  23. Maîtriser le statut social: au contact de personnes puissantes, se montrer un brin fragile; au contact de personnes fragiles, se montrer un brin robuste. Tantôt faire-valoir tantôt auxiliaire de vie, on naviguera entre ces 2 statuts [reconnus eux], en évacuant toute notion de concurrence.
  24. S'inscrire comme bénévole au Secours Populaire de sa commune: permet une bonne connaissance des horaires et des produits phares lors du passage au statut d'assisté.
  25. Eviter d'aller [trop] bien: en tout cas publiquement. Sera pris comme une attaque personnelle envers ceux qui vont mal malgré leur réussite [oui ça existe]. Rester sur le fil de la compassion et de la mansuétude collectives. Bein oui c'est mal de nourrir éhontément la hargne déjà funeste de ses contemporains. Très mal.
  26. Eviter d'aller [trop] mal: en tout cas publiquement. Sera pris comme une offense envers ceux qui ont la charité de vous fréquenter [et sans qui on ne serait RIEN]. Rester présentable, c'est la moindre des choses. Bein oui c'est mal d'éclabousser éhontément la grandeur de ses contemporains. Très très mal.
  27. Rester poli: parce que c'est la base. Et que les règles sont les mêmes pour tout le monde quel que soit le montant des allocs. Et que en plus c'est gratuit.
  28. Avoir l'air utile: peu importe comment ou combien, avoir l'air suffit pour qu'on vous foute la paix. Car être inutile à grande échelle implique [au moins] de l'être à petite, et réciproquement.
  29. Tenir un Blog: permet de rater sa vie [dans l'illusion d'être] entouré, tout en se constituant une précieuse fan base pour les funérailles. 
  30. Aimer beaucoup la vie: parce que la mort on connait pas beaucoup, et que elle peut être pire parfaitement. Et que la vie nous aimera peut-être en retour, un jour, à l'usure #on a rien sans rien#quand on veut on peut#aime-toi toi-même et la vie t'aimera#un jour mon prince jour viendra#life is beautiful yes it is yes

mercredi 17 octobre 2018

lundi 15 octobre 2018

# CES PETITS RDV // itw de Laurent Petitgirard


A gauche
C'est Laurent Petitgirard:
Compositeur [opéras/symphonies/musique de chambre, de films, de séries, de documentaires]
Chef d'orchestre
Officier de la Légion d'Honneur
Officier dans l'Ordre National du Mérite
Commandeur des Arts et Lettres
Secrétaire perpétuel de l'Académie des Beaux-arts
En gros.

A droite
C'est moi:
Auteur
En gros.

Et derrière, c'est la bibliothèque musicale de Laurent
Dans son appartement privé de l'Institut de France
A l'Académie des Beaux-arts
Quai de Conti.
Absolutely.
Here we are.
And so happy and lucky i am.

C'est vrai je suis auteur
Simplement
Et là pourtant
Je suis tellement d'avantage
Je suis
Journaliste, confidente, invitée
Je suis
Accueillie, considérée, respectée
Je suis
Curieuse, chanceuse, heureuse
Je suis
Éblouie, enrichie, captivée
Je suis comblée
En gros.

Et c'est moi que je remercie
Pour une fois
De m'offrir des expériences si rares et si intenses
Guidée par mon amour des rencontres
Je me remercie
De me construire de si beaux souvenirs
Je me remercie
De m'avoir présenté ce mythe vivant qu'est Laurent
Je me remercie
De toujours préférer le risque à la sécurité
Quel que soit son prix.
Et aujourd'hui
Il vaut de l'or.

Merci Sandra
Merci Laurent
Merci nous aujourd'hui
Merci la vie tous les jours
💙💛💙

jeudi 11 octobre 2018

[le prix de] LA VIE D'ARTISTE

RP. m'appelle.
Comme à chaque fois avec RP
Je suis heureuse de son apparition
Et on bavarde entre sérieux et éclats de rire.
Pourtant RP ne m'appelle jamais
Parce qu'on se croise suffisamment
Et qu'il n'y a pas de raison pour s'appeler.

Sauf qu'aujourd'hui il m'appelle
Pour une raison
Que je découvre après les éclats de rire
Une raison qui me bouleverse
Et laisse place aux éclats tout court
Une raison aussi simple en soi que compliquée en moi:
il vient me tendre la main, ou plutôt le cœur.

RP. a parlé avec P.
Qui a lui-même parlé avec moi
Qui moi-même parle peu
De ma réalité sociale
En 3 mots: sur un fil.
Et tous trois maintenant nous savons ces 3 mots
Sur lesquels navigue mon quotidien secret
Que je m'évertue à travestir
Dans la forteresse de mon orgueil.

Forcément, la forteresse s'effondre
Forcément, l'orgueil aussi
Forcément, le secret dans la foulée:
ce n'est plus un secret
Que mes deux bouts peinent à se joindre
Séparés par des vents contraires.

Les mêmes vents qui gonflent mes voiles
Et me permettent de garder le cap
Contraires et nécessaires
Ce sont mes vents
Ni mauvais ni favorables
Juste mes vents
Dont RP. a eu vent
Par P.

Je vais devoir reconstruire
Une autre forteresse
Faite de confiance et d'humilité
Dans cet élan du cœur qui me vient
Et fait voler le mien en éclats.

Je sais pas bien comment je me sens
En colère
Émue
Reconnaissante
Démasquée
Tout
Rien.

Si ce n'était pas de moi dont il s'agit
Je serais convaincue
Qu'il faut toujours conserver la chaîne du chaud
En se mêlant de ce qui ne nous regarde pas.

Mais c'est de moi dont il s'agit
Et je suis pas convaincue
Je suis juste nue
Face à l'immensité de ma gêne
Et à celle de l'amour qui m'arrive
Deux immensités qu'il va me falloir rendre compatibles
Si je ne veux pas divorcer de moi-même.

Oui la vie d'artiste a un prix
Beaucoup plus lourd que celui de l'inconfort:
celui de la transparence.

Quand je pense que cette conversation a démarré par
"Alors mon RP. adoré, qu'est-ce que je peux faire pour t'aider?"


💣💛

mercredi 10 octobre 2018

ÉMOTION...JOIE...RECONNAISSANCE...INTENSES

Sandrine Briard Comédienne a partagé une publication.

17 h
Sandra Bechtel est précieuse 😉 C'est La compagnie simagine qui vous le dit 💋
L’image contient peut-être : 1 personne, debout
Aujourd’hui La compagnie simagine tient à vous présenter Sandra Bechtel, fabuleuse autrice, poétesse, slameuse et parolière. Grâce à son talent et son savoir faire de maïeuticienne, Sandra a permis aux enfants de Fleury-Mérogis, aux collégiens de La Norville et de Sevran de DIRE L’AMOUR.
Sandra accompagne chacun.e au plus près de sa sensibilité (et nous savons tou .te.s que l’adolescence est sensible 😉) pour que chaque « jeune » puisse révéler sa vision de l’amour, dans ces clairs obscurs. Durant ces 3 dernières saisons, Sandra nous a fait la joie d’être à nos côtés pour ce long périple amoureux : elle a même écrit une chanson pour La cantine de l’amour http://www.lacompagniesimagine.com/…/chansons-cantine_amour…
Nous continuons l’aventure ensemble mais cette fois-ci il s’agit de rêves 😉
Prenez le temps d’aller à sa rencontre en visitant son blog www.sandrabechtelentempsreelle.blogspot.com
Elle poste ses beaux textes sur sa page FB: www.facebook.com/sandrabechtelofficiel









DISASTER AREA #21

FERMÉ POUR BURNOUT 🔥🔥🔥

Articles les plus consultés