dimanche 23 février 2020

JOUR DU SEIGNEUR #addiction


Il m'aura fallu 40 ans pour comprendre comment j'étais tombée dans la drogue le sucre.
Vu que j'en ai toujours consommé en masse [aussi loin que je me souvienne] j'en avais déduit que j'étais née addict.
Trop pas.
Que nenni.
Voici comment, en ce jour du Seigneur, tout a un jour basculé [genèse véritable #juré sur la bible]

Il était une fois, une Sandra très petite, très mimi et très docile. Elle était aussi très éduquée, notamment très religieusement [c'était très courant et très chiant].
Petite Sandra allait au catéchisme TOUTES les semaines [le seul soir où elle avait pas danse pas patinage pas musique], et à la messe TOUS les dimanches [le seul matin où elle avait pas classe pas garderie pas  envie].
Pour petite Sandra c'était très normal, genre comme aller à l'école ou à la douche.
Y avait juste un truc très gênant, un rituel hebdomadaire [institutionnalisé et d'apparence banale] qui stressait de fou petite Sandra: la quête.
Ce moment de transaction diplomatique où le panier passe dans la rangée, où plein de mains posent plein de blé, et où petite Sandra avait rien à poser. Pas de blé => pas de dignité  #cauchemar du dimanche
Petite Sandra, très futée, eut très tôt l'idée de plonger aussi sa très petite main [très vide] dans le panier, et de trifouiller vaguement [et bruyamment] la récolte histoire d'embrouiller les disciples.
Puis, petite Sandra très très futée eut très très vite une idée très très meilleure [pas pour le Seigneur mais bon elle le connaissait pas perso]: plonger la petite main très vide [de la honte] et ressortir la grosse main très pleine [de la victoire], histoire de pas gâcher cette opportunité divine. Du blé => de la dignité  #business du dimanche
[après on dit que les femmes sont nazes en affaires #bullshit ]
Y avait juste [encore] un truc très gênant, un détail à gérer pour ce nouveau business model : que faire de l'argent? Pas moyen de rentrer avec à la maison [#alcatraz], pas moyen de lui trouver une planque sécure sur le trajet [#cité], pas moyen de lâcher le biz [#dignité], bref pas moyen de moyenner [#cauchemar du dimanche saison 2]
C'est alors que petite Sandra très très très futée eut le très très très bon réflexe d'une très très bonne businesschild: blanchir l'argent de la quête.
Et le seul point de transaction viable sur le trajet du dimanche matin était: le PMU.
Gloire à Toi Seigneur [du PMU] Tout Puissant🙏
Petite Sandra était grande 🙌
En tout cas assez grande pour acheter le truc le moins démasque en mode légal [#bonbons] et le plus easy à transporter en mode mule [#engloutition] 😎
C'est ainsi que petite Sandra rentra de la messe, tous les dimanches, le ventre blindé de sucre, pendant une blinde d'années, sans manquer à son engagement sacré, et sans devenir sacrément obèse.
[#la preuve en images]

★★★ The end★★★

Voilà. Ça s'est passé comme ça, franchement exactement comme ça.
Et franchement, je suis sacrément heureuse d'être enfin sortie de la sacrée spirale du déni post-traumatique [rapport à l'addiction que je pensais congénitale ou affective].
Et franchement, je suis sacrément heureuse d'être enfin sortie de la sacrée spirale du déni de mon business-talent, cette f***ing sacrée spirale [interne et sociétale] du f***ing sacro-saint handicap féminin en matière de fortune et de prospérité.

Seigneur franchement, en ce jour de Toi, je suis sacrément Moi.

Et puis regarde j'aurais pu tomber dans la clope
[j'ai hésité j'avoue]
mais c'était clairement moins pratique à digérer
entre le PMU et l'escalier 62.

Alléluia 🙏

1 commentaire:

DISASTER AREA #21

FERMÉ POUR BURNOUT 🔥🔥🔥

Articles les plus consultés