samedi 23 décembre 2017

LE JOUR SE LEVE

Avril 2016: déjeuner à Brunoy avec B.
Elle me montre (avec peine) les peintures qu'elle cache depuis 8 ans, parcours en couleurs d'une période de mutation, avec descentes, montées, chutes et résilience.
Je propose, dans une sérieuse rigolade, de mettre en textes tout cette petite vie, et de faire ensemble une expo. Sur B. à travers moi.
Elle dit non, puis peut-être, puis à quoi bon, puis si tu veux, puis ok, puis pourquoi j'ai dit ok.
Décembre 2017: le livre est là.
Après ce temps de gestation, équivalent à celui d'un éléphant (ou de 2 humains). 
150 exemplaires de notre histoire, de notre aventure unique à 4 mains et 2 cœurs,
avec aussi des descentes, des montées, des chutes, et un accouchement. 
Je suis très fière de tenir ce bel ouvrage entre mes mains,
et surtout tellement heureuse de pouvoir me la péter dans cette séance de dédicaces pré-envois.

Parfois, la vie d'artiste, ça vaut le coup.



💜💜💜

vendredi 22 décembre 2017

BULLETIN S[C]OLAIRE

"Très bon premier trimestre, maîtrisé de bout en bout. Des qualités parfaitement exploitées, un état d'esprit remarquable, une attitude sérieuse et réfléchie pourraient conduire O à devenir un élément moteur du groupe. Félicitations!"
☀☀☀
Ça ressemble plus à un bulletin scolaire trafiqué pour rassurer les parents, qu'à une véritable appréciation globale de 1er trimestre de troisième. Je reconnais.
Pourtant, c'est ce que je m'entends lire à haute voix par le prof principal, lors de la remise du bulletin en mains propres, "pour faire le point". Je trouve pas mieux que d'avoir un fou rire, nerveux, incontrôlable, surtout gênant et déplacé, on est pas là pour rigoler. 
Je me demande si c'est bien de mon ventre qu'est sorti l'être humain dont on parle ici, avec tous ces superlatifs. Je me demande si c'est même possible de passer par cette case d'excellence comportementale à un âge où l'immaturité et le lâcher-prise règnent. Je me demande si ce prof (vachement canon en plus, ça aide pas) n'est pas en train de se foutre de ma gueule. Du coup, pendant que je me demande, je ris, pour recycler. Car j'ai pas les réponses. Mais j'ai l'air con, ça c'est certain.
Je n'ai pas non plus la direction que prendra O. avec ce genre de bulletin, qu'il enchaîne depuis le début sans que je comprenne comment, et surtout pourquoi. 
Mais j'ai confiance, absolument confiance, l'essentiel est en lui: la conscience. 

J'aurais tellement aimé l'avoir aussi, à cet âge, la conscience. 
Tellement.
C'est le temps qui choisit.
★★★

jeudi 21 décembre 2017

BTP

10 novembre 1974: construction 🚧
Immeuble
Solide
43 étages
Portes blindées
Hall sombre
Locataires nombreux
Prisonniers
Du 1er au 4ème: innocence, insécurité, solitude, résistance
Du 5ème au 8ème: tristesse, humiliation, colère, silence
Du 9ème au 13ème: résignation, docilité, autonomie
Du 14ème au 20ème: violence, mensonge, provocation, dureté
Du 21ème au 28ème: cauchemars, contrôle, armure, survie
Du 29ème au 34ème: rupture, angoisses, phobies, isolement
Du 35ème au 43ème: hypocondrie, thérapies, dépressions, acharnement

21 décembre 2017: destruction 💣
Palais
Flambant
De plein pied
Palissade
Jardin
Soleil, ciel, végétation
Jaune, bleu, vert
Locataires nombreux
Libres
Puissance, joie, fierté, estime, force, succès, courage, amour, sécurité, conscience, vie, liberté.

C'est là que vit mon âme. Désormais. 🚫

mercredi 20 décembre 2017

Mother & Daughter in a bath love

# Bercy # concert # Julien Doré # surprise d'anniversaire # j'adore les surprises # j'adore ma fille # j'adore Julien Doré # je crie # je danse # je chante # je mange des M&M's # j'ai 15 ans # j'ai des frissons # j'ai plus peur de la foule # j'ai tellement de chance # je veux que ça dure toujours # je veux que ça dure toujours je veux que ça dure toujours je veux que ça dure toujours # toujours # toujours # toujours # toujours # toujours # toujours # toujours # toujours # toujours # toujours # toujours # toujours # toujours


♫👯♫

samedi 16 décembre 2017

Maluma VS Lymphome

Aujourd’hui j'ai déjeuné avec E. son père, sa tante, son oncle.
Sa famille de sang, ma famille de cœur.
E. est hyper jeune, hyper belle, hyper active, hyper généreuse, hyper vivante. 
On a mangé des burgers/frites au cheddar fondu et des pâtisseries orientales, descendu vin/café/vodka dans le désordre, rigolé en fumant des clopes au balcon à 4°, traîné au milieu des huîtres et des poulets morts pas déplumés de la rue Montorgueil, acheté des bagues trop canons pour chaque doigt, fait un AVC devant l'étiquette à 4 chiffres des Air Jordan, et comme d'habitude enchaîné beaucoup de phrases contenant essentiellement "corrazon" et "j'adore!".
On a aussi commencé à repérer des perruques pas trop ringardes, pour quand E. aura perdu tous ses cheveux doux-comme-les-bébés.
En janvier probablement, début de sa 1ère guerre mondiale contre le lymphome folliculaire, un nom moche pour une maladie moche.
E. espère qu'au moins elle n'aura plus besoin de s'épiler le maillot grâce à cette saloperie de lymphome, moi j'espère qu'elle aura encore besoin de s'épiler toutes les zones dans les 50 prochaines années. 
A part sa nouvelle coupe de cheveux démente à la Jean Seberg, rien n'a changé chez E. 
Elle parle toujours aussi vite, rit toujours aussi fort, boit toujours autant et se demande toujours si ça vaut le coup de revoir son crush de vacances rencontré sur Tinder.
Tout est intact, en apparence. 
J'ai l'air beaucoup moins intact qu'elle en vérité, révoltée de visualiser la mort prendre un bain dans ses veines.
Pour partir dans les tranchées, je lui ai offert le kit corrazon de Maluma, la base. 
Sûr qu'avec le chanteur caliente, le fucking lymphome pourra pas lutter.


💙💙💙

vendredi 15 décembre 2017

# Pourquoi j'ai plus envie de travailler


Depuis 1990, dans les grandes lignes:
  • Équipière chez Quick (Côte d'Azur)
  • Équipière chez Mac Do (Nice)
  • Assistante de professeur de danse (Nice)
  • Animatrice en centre de loisirs et de vacances (toute la France) 
  • Accompagnatrice de convois pour le Club Med (Nice <=> Grenoble)
  • Femme de ménage en cabinet médical (St Laurent du Var)
  • Enquêtrice téléphonique chez Cuir Center (Nice)
  • Employée de restauration chez Flunch (Nice)
  • Employée de vente d'appareils photo aux Galeries Lafayette (St Laurent du Var)
  • Baby-sitter (Nice & Paris)
  • Hôtesse d'accueil à l'Opéra de Paris (Paris 12)
  • Modèle pour le sculpteur Pétrus (Paris 9)
  • Employée de tri postal (Paris 11)
  • Employée chez Domino's Pizza (Paris 17)
  • Surveillante d'exposition à l'Opéra Garnier (Paris 9)
  • Enquêtrice téléphonique chez Louis Harris France (Villejuif)
  • Hôtesse d'accueil au Musée Grévin (Paris 10)
  • Hôtesse d'accueil à la Tour Eiffel (Paris 7)
  • Employée de tri administratif chez Manpower (Paris 7)
  • Serveuse au Café Charbon (Paris 11)
  • Serveuse à la Mercerie (Paris 11)
  • Modèle pour ateliers et écoles d'arts graphiques (Paris & IDF)
  • Animatrice d'anniversaires à domicile (Paris)
  • Attachée de diffusion pour compagnies de spectacle vivant (IDF)
  • Serveuse au Living B'Art(Paris 18)
  • Vendeuse au Salon du chocolat (Parc des expositions de Villepinte)
  • Serveuse à La Fidélité (Paris 10)
  • Figurante 
  • Comédienne
  • Slameuse
  • Auteur
  • Parolière
  • Dialoguiste
  • Chroniqueuse
  • Biographe
  • Directrice artistique
  • Directrice de Compagnie
  • Intervenante en ateliers d'écriture
  • Commissaire à la Sacem
  • Commissaire à l'AFDAS
  • Secrétaire Générale Adjointe de l'UNAC
  • Mère de famille

Et dire qu'en 2017, 
j'ai l'impression de ne toujours pas avoir de métier.

jeudi 14 décembre 2017

# Ces petits RDV // La vie d'artiste

Journée diplomatique part one:
RDV officiel à l'Elysée avec Claudia Ferrazzi / Conseillère Culture d'E. Macron.
[avec Olivier D. en tant que représentants des auteurs pour l'UNAC]
Sujet du jour: l'Auteur, sa condition, et sa place dans la chaîne de la création,
c'est à dire au centre. 
Intense et productif moment d'échange, belles perspectives à venir.


Journée diplomatique part two:
Tea Time au Bristol.
Sujet du jour: les petits fours, leur impact, et leur place dans la chaîne alimentaire de Sandra,
c'est à dire au centre.
Intense et savoureux moment de plaisir, belles calories à venir.




mercredi 13 décembre 2017

Happy BOBthday

Si jamais tu trouves le même chapeau là où tu es, tu m'en mets un de côté stp.
T'as toujours été si douée pour les équipements, et pour les voyages. 
Celui que tu fais depuis un an aujourd'hui est sûrement dingue, à lire dans tes yeux, encore et toujours, cette folle lueur de liberté et d'espièglerie.
Et cet air qui semble dire: "Alors, elle est pas belle la mort?!"
Profite, et prépare l'apéro pour le jour où on se retrouvera. 
(oublie pas le Seven Up Mojito pour les enfants)

⭐😻⭐


⭐😻⭐

samedi 9 décembre 2017

A L'ATTENTION DE LA VIE

Madame la Vie bonjour,

Ce courrier pour vous informer qu'à partir de maintenant, j'attends qu'elle meure.
[au sens d'arrêter de respirer, de devenir toute raide et d'aller au crématorium à l'horizontale].
J'attends que la Vie la tue, c'est à dire vous. 
Et comme il parait que vous êtes bien faite, j'ai bon espoir.

Je vous remercie d'avance de donner une suite favorable à mon attente, dans les plus brefs délais si possible.

Je vous prie de croire, Madame la Vie, en l'expression de ma gratitude la plus sincère.

Sandra.

Fait à Verrières le Buisson, le 9 décembre 2017.

jeudi 7 décembre 2017

NOËL AU BALCON

Y a un gros Père-Noel accroché au balcon d'en face
Je le vois de mon bureau
On est le 7 décembre
C'est hyper bizarre 
D'escalader si tôt 
Un immeuble à 2 étages

mardi 5 décembre 2017

ROUGE

Noir
Forêt 
Obscurité silence
Nuit 
Solitude froid 
Epuisement
Beaucoup
Blessures
Beaucoup
Sang
Beaucoup
Désert 
Peur tristesse
Animal 
Déchiqueté
Animal 
A terre
Chair 
Mutilée
Yeux 
Secs
Cœur 
Percé
Animal 
Abîmé
Guerre
Interminable
Score
Minable
Blanc
Rien 
Autour
Douleur
Dedans 
Sang 
Solitude froid
Conscience
Animal 
A terre
Coule
Bain 
Rouge

samedi 2 décembre 2017

PROCHAIN PREMIER SMS

Ce matin j'ai voulu faire un test  sur mon téléphone, [au cas où j'en aurais besoin bientôt on sait pas] j'ai voulu rédiger un sms de couple du genre "j'arrive" ou "vivement 18h tu me manques" ou "t'as pris du pain ?". Vaut mieux être prête on sait jamais.
Et j'ai pas réussi. Pas du tout réussi à me rappeler comment je les fais normalement ces sms, enfin comment je les faisais avant, quand j'avais un couple et qu'on mangeait du pain ensemble. 
J'ai totalement oublié mon style et mon rythme de sms, si je mettais des majuscules ou pas, si je signais "je t'aime" à chaque fois ou pas, si j'en envoyais plus de 10 par jour ou moins, si je mettais des smileys ridicules ou appropriés, si j'étais relou, drôle, intrusive, tendre, mielleuse ou ambiguë, j'ai carrément tout oublié.
Dans un sens ça me brise le cœur...ça veut dire que c'est si loin ?
Dans un autre sens ça me le recolle un peu...ça veut dire que je devrai tout reprendre à zéro. C'est pas plus mal.
Je me demande bien ce que j'écrirai dans le prochain premier... 
Si ça se trouve il est déjà écrit quelque part dans un fil de conversation et je sais même pas que c'était le premier ! 

Non je sais c'est des conneries de me dire ça, il est nulle part. 
Et je ferai attention quand j'aurai à le rédiger, très attention, comme un premier baiser, faut pas se foirer.

vendredi 1 décembre 2017

VERTIGE // Salon des éditeurs indépendants, Paris 2017

Il y a 2 vendredis j'étais là, au milieu des livres, 
et au milieu des gens qui les écrivent ou les publient.
C'était bizarre, j'avais l'air normal, mais j'avais le vertige. 
Tous ces mots, tous ces gens qui veulent qu'on les entende, moi, peut-être, 
tous ces autres qui n'auront plus rien à dire, moi, peut-être...




COROTAINE J25 #AKHRONOS

ON N'A JAMAIS FINI DE RECOLLER LES MORCEAUX D'UN CŒUR  BRISé 💔

Articles les plus consultés